AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Allez au bout de ses rêves

Aller en bas 
AuteurMessage
Redacteur
Rédacteurs
Rédacteurs
avatar

Masculin
Nombre de messages : 286
Age : 32
Points : 23849
Date d'inscription : 03/11/2006

Allez au bout de ses rêves Empty
MessageSujet: Allez au bout de ses rêves   Allez au bout de ses rêves Icon_minitime4/26/2008, 06:15

Je viens de prendre connaissance d’un article paru dans un quotidien de ma région qui relate l’histoire merveilleuse d’un jeune homme qui a osé aller au bout de ses rêves.

J’ai pensé vous en faire part, car l’histoire de Sébastien démontre l’essentiel du contenu de mon séminaire « Du rêve à l’action » et fait état d’une situation réelle que l’on retrouve trop souvent.

Tout d’abord, Sébastien avait été conseillé par son orienteur d’aller vers le domaine de l’assemblage soudage. Il avait donc un emploi stable et convenablement rémunéré depuis huit ans. À l’été 2005, à l’approche de la trentaine, son « rêve d’enfance » le travaillait. Retenez bien le mot « rêve d’enfance ». Pour le réaliser, il devait envisager un retour aux études à temps plein sans revenus assurés, évidemment.

Le désir de Sébastien, soit devenir agent de protection de la faune, a été plus fort que les considérations financières. Son choix avait également une incidence directe sur la vie professionnelle de sa conjointe, puisque cette dernière a dû également faire ses bagages pour les Hautes-Laurentides, endroit où Sébastien devait suivre sa formation à plein temps.

Aujourd’hui, il est diplômé de Mont-Laurier et réalisera bientôt son rêve d’enfance. Tout petit, Sébastien se voyait déjà portant l’uniforme d’agent de protection de la faune.

Passionné de la nature comme il est, il n’arrivait pas à se convaincre qu’il passerait sa vie à travailler entre quatre murs. Aujourd’hui, il a la certitude qu’il fera ce qu’il aime.

Pour éveiller ce rêve en lui, il a fallu qu’un membre du service de la protection de la faune lui glisse simplement que les perspectives d’embauche étaient bonnes, compte tenu du vieillissement des troupes.

Évidemment Sébastien aurait peut-être dû réprimer ce rêve si sa conjointe ne l’avait partagé. Toutefois, ce ne fut pas le cas. Aujourd’hui, elle dit de Sébastien qu’il est transformé, elle voit chaque jour l’étincelle dans ses yeux. Elle le sent plein d’espoir pour l’avenir.

La formule que j’enseigne dans ma conférence et mon séminaire « Du rêve à l’action » s’appelle la formule « P.A.P.E. »

Passion
Attitude
Persévérance
Equipe

Tout y est : une passion d’enfance, une attitude de fonceur, une détermination pour aller au bout de son rêve. De la persévérance, il en a fallu pour passer plus de deux années à temps plein sur les bancs d’école à 30 ans, avec uniquement sa conjointe comme soutien financier. Parlons-en justement de sa conjointe, membre de son équipe ! Un des facteurs primordiaux vers la poursuite du succès est la qualité de votre entourage, donc de votre équipe. Elle a cru en lui et ce fut la base de la poursuite et de l’accomplissement d’un rêve. Sébastien lui en est certainement très reconnaissant. Elle affirme même être aussi heureuse que lui.

Quelle belle réussite ! Vous imaginez un instant ce jeune homme passionné par la nature devant passer le reste de ses jours entre quatre murs ? Quel genre de vie aurait-il vécu et fait vivre à son entourage ? Poser la question, c’est y répondre.

Je me questionne toutefois sur le fait que Sébastien, un passionné de la nature depuis sa tendre enfance, a été orienté vers le soudage et l’assemblage. Est-ce uniquement parce que le potentiel d’embauche était nettement supérieur dans ce domaine à l’époque ?

J’aimerais me tromper, mais malheureusement, j’ai des exemples tout près de moi qui m’amènent à croire que mon questionnement est valide.

Je peux comprendre qu’on veuille diriger nos jeunes vers des secteurs offrant de bonnes possibilités d’embauche, mais est-ce qu’on peut le faire en recommandant un domaine qui est complètement à l’opposé d’un ou de plusieurs de leurs rêves ?

Aimeriez-vous être traité par un médecin qui a toujours rêvé d’être ingénieur forestier, mais à qui on a conseillé de se diriger en médecine parce que les perspectives d’emploi étaient meilleures ?

En tant qu’adulte, sommes-nous capables d’écouter, les rêves de nos jeunes ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Allez au bout de ses rêves
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allez les vers ! [compostage en appartement]
» ALLEZ LILLOIS!
» Des Aventuriers du bout de Drome 100km
» Allez Argentina
» Allez AB !!!!!! Avec nous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Parapsychologie-
Sauter vers: